L’interaction des parties en médiation

lundi, 7 février 2011, 11:14 | Categorie : Médiation
Tags :

3e de 8 : L'interaction des parties en médiation

Dans d’autres modèles de médiation, puisqu’il s’agit avant tout de parvenir à une entente, l’interaction des parties, souvent  imprévisible et émotive, devient l’empêchement principal.  L’interaction est alors perçue comme un obstacle à surmonter ou un piège à contourner par différentes stratégies « dans un gant de velours » et toute manifestation du conflit doit être évitée par tous les moyens possibles.

À l’inverse, la médiation transformative envisage l’interaction des parties en médiation comme un terreau fertile, et cela, à plusieurs titres. Car quelque mouvementée et imprévisible qu’elle puisse être, l’interaction des parties en médiation n’est pas en soi explosive, manipulatrice ou inefficace, au contraire.

En choisissant d’appuyer de façon soutenue l’interaction des parties plutôt que d’essayer de la maîtriser et de la museler, le médiateur permet aux parties de clarifier et d’assainir cette interaction. Tout résultat qui en découlera sera ainsi jugé juste et raisonnable aux yeux des parties et sera donc à même de leur apporter une satisfaction et un apaisement durables.

C’est dans le cadre même du déroulement de l’interaction des parties en médiation – si cette interaction peut bénéficier de l’appui approprié – que les parties retrouveront les sentiments de compétence et d’interrelation minés par le conflit et qui constituent pour elles une valeur relationnelle fondamentale. Finalement, lorsque l’interaction entre les parties s’humanise, le résultat – quel qu’il soit – aura une tout autre signification et une tout autre qualité, car c’est à la lumière de leur humanité commune que les parties auront perçu la situation et se seront mutuellement perçues, quelles que soient les différences qui les distinguent.

Laissez un commentaire